Un engagement sur le long terme...

 

Depuis fin 2005, un pot commun est géré par l’association pour permettre à des enfants de faire leur scolarité à Katmandou, à Golfutar.

Ce fonctionnement a été adopté pour faciliter et optimiser les dons versés par plusieurs "parrains" individuels.

La mutualisation et ne le cachons pas, l'effet déduction d'impôts, ont permis à d'autres enfants de bénéficier de cette action. Ce n'est pas un luxe. La moitié de la population népalaise est analphabète.

 

Ce soutien assure aux enfants la possibilité d'étudier plus longtemps et dans de meilleures conditions.

Ils ont juste un peu plus de chance que d'autres.

 

Les frais d’inscription, de scolarité –costumes, livres, cahiers-, de nourriture, de transport, de logement sont versés à Krishna, Henri et Alain qui sont gestionnaires des fonds sur place. Ils règlent tous les frais et nous présentent lors de chacun de nos séjours les justificatifs pour la comptabilité.

 

En 2013, 18 enfants ont ainsi suivi les cours dans les lycées, collèges et écoles primaires à Katmandou.

Se pose le problème de la continuation des études universitaires dont le coût est très élevé -plusieurs milliers d'euros par an en fonction de l'orientation-. Tous les jeunes (3 garçons, Sonam, Jitte et Dorje et 2 filles, Pema et Droma), qui vont dans les prochains mois terminer leurs cycles secondaires ne pourront probablement pas poursuivre leurs études supérieures, faute de moyens.

L'association n'intervient pas directement dans le financement des études mais s'efforce de mobiliser ses adhérents et sympathisants. Si le soutien à la scolarité de jeunes népalais vous interpelle, vous pouvez nous contacter.

 

 

Rappel pratique : les dons faits à l'association sont déductibles des impôts.